Cela fait déjà plusieurs années que je crie haut et fort une vérité peu connue : l’Organisation mondiale de la Santé a décidé de faire manger des insectes aux Occidentaux. Bien que cela puisse paraître bizarre, voire même dégoûtant, l’OMS s’en soucie peu. Les avantages des petites bêtes par rapport aux grandes sont nombreuses :

– leur production coûte moins cher
– leur production nécessite moins d’eau dont nous avons de moins en moins à cause de la pollution
– les insectes sont très riches en protéines
– dans de nombreux pays les gens en consomment déjà

Énormément de personnes vivantes dans les pays d’Europe et d’Amérique du Nord ne s’imaginent pas pouvoir un jour manger des insectes. Trois éléments feront en sorte que d’ici 20 à 30 ans, si pas avant, ils vont les adorer :

– bien que cela puisse paraître absurde, il suffit de lancer une mode
– une bonne campagne marketing fait elle aussi pas mal de miracles
– le troisième élément qui contrôle l’esprit de la majorité de la population est l’ingénierie sociale ; en gros les médias ont une énorme influence sur la création d’opinions d’une grande partie de la société

Les gens peuvent le nier, mais ce n’est pas par hasard s’ils achètent les produits qu’ils ont vu dans diverses publicités. Nous sommes tous au moins en partie manipulables – moi y compris. En plus le monde est en constante évolution. Ce qui fut inacceptable il y a des dizaines d’années est devenu normal avec le temps. Un très bon exemple est celui de l’homosexualité qui fut considérée comme une trouble psychiatrique jusqu’en 1973 aux Etats-Unis et jusqu’en 1992 en France. Actuellement le mariage pour les couples de même sexe est légal dans ces deux pays et dans de nombreux autres, et ce n’est plus l’homosexualité qui y est perçue comme une anomalie, mais l’homophobie.

Les minorités sexuelles ont réussi à se faire accepter par la majorité de la population occidentale car elles ont lutté durant des années avec le soutien de ceux qui dirigent le monde en grande partie. C’est exactement les mêmes outils qui feront en sorte qu’un jour nous nous régaleront d’insectes sans nous poser de questions. Tout commence par des campagnes qui ont pour but de familiariser la population avec ce que les grands de ce monde souhaitent lui imposer en le faisant passer pour un choix. Ce tract d’information se trouvant à l’intérieur du Catalogue de l’Exposition „J’aurai 20 ans en 2030” à la gare de Liège-Guillemins en Belgique qu’il est encore possible de visiter jusqu’au dimanche 3 juin en est un bon exemple :

Un des arguments les plus utilisés pour nous faire prendre conscience que nous devons changer notre mode de vie est la pénurie d’eau dans le monde. Elle finira un jour par toucher y compris les pays industrialisés. Manger de la viande bovine est très peu écologique vu l’utilisation de plus de 15 000 litres d’eau pour en produire un kilogramme. Néanmoins, une association française dément cette théorie en utilisant comme argument que la plus grande partie de cette eau provient de la pluie. J’ignore qui a raison. Il est possible que la vérité se trouve entre les deux.

Une chose est sûre : vu l’augmentation de la population mondiale, les responsables de l’Organisation mondiale de la Santé veulent réellement nous apprendre à manger des insectes. Une entreprise polonaise situé près de Poznań et produisant des protéines pour sportifs à base de grillons a même déjà bénéficié de subsides. Ces fonds provenant de la part de l’Union européenne ont pour but de stimuler les différentes innovations. Aujourd’hui certains Polonais mangent des barres de protéines à base d’insectes. En 2030 ou en 2040 les sauterelles grillées seront un des plats préférés de nombreuses personnes éparpillées dans à peu près tous les pays européens.

Source de la photo principale : https://plazilla.com/page/4295008693/
Lien vers ma page Facebook : https://www.facebook.com/helinski/
Lien vers ma page Twitter : https://twitter.com/Pawel_Helinski
Lien vers mes articles publiés sur Pressmania : http://pressmania.pl/author/pawel-helinski/
Page Internet en construction : http://www.helinski.info/
Adresse e-mail : kontakt@helinski.info