Le Mouvement Réformateur est officiellement un parti pluraliste qui respecte la diversité des opinions de ses membres en ce qui concerne les questions éthiques. Malheureusement ce n’est pas vraiment le cas.

En septembre 2017 les responsables de la page Facebook des Jeunes MR ont censuré mes propos en faveur du droit à la vie. A la suite de cet incident un débat non officiel a eu lieu sans ma présence. De nombreux Jeunes MR ont constaté qu’il est dommage qu’il est interdit de se prononcer librement sur certains sujets. J’ai également obtenu une autre information du genre : „Paweł/Pavel, il y en a d’autres qui pensent comme toi mais il ne faut pas trop en parler”.

Hier mes commentaires ont disparu de la page Facebook du parti. Je ne permettrai à personne de s’attaquer à ma liberté d’expression. Je viens d’un pays dans lequel il a fallu se battre pour l’obtenir.

Être membre d’un parti politique pour me vendre et obtenir des avantages du genre Publifin ne m’intéresse pas. Je souhaite surtout faire bouger les choses. Tous mes propos censurés sont et seront toujours republiés ailleurs. Il s’agit d’une question de principes. Non à la dictature de la pensée unique!

Voici la copie d’écran des deux commentaires que les responsables de la page Facebook du MR ont décidé de censurer :

Ces textes-là ont également disparu étant donné qu’ils faisaient partie du débat initié par mes arguments en faveur du droit à la vie :

————————-

Rémy Debus, des dizaines d’années de propagande ont lavé pas mal de cerveaux. N’avez-vous jamais vu une échographie? Un être dont le cœur bat depuis le 23ième jour de sa conception et qui bouge n’est pas un ensemble de cellules. La vie de l’enfant n’appartient pas à sa mère. L’avortement met fin à une vie et en brise une autre.

Quant aux hommes, un peu de responsabilité s’il vous plaît. Il faut avoir des couilles non seulement pendant une relation sexuelle mais également lorsqu’il faut prendre ses responsabilités.

Je vous invite à taper mon nom ainsi que le mot „avortement” sur Google afin d’obtenir des informations détaillées sur ma position à ce sujet. Il existe des cas exceptionnels qui y sont mentionnés.

Etant donné que la plupart des gens ne feront même pas l’effort de lire mes propos, je termine de discuter sous cette publication. Leurs arguments ridicules je les connais tous par cœur. + une émoticône avec une main levée pour saluer et dire au revoir à mon interlocuteur.

————————-

L’avortement, un choix par défaut : Quelles sont les autres solutions envisageables?
http://pressmania.pl/lavortement-un-choix-par-defaut-quelles-sont-les-autres-solutions-envisageables/

————————-

Jeanine Fouarge, vous parlez des femmes violées. C’est bien la preuve que vous n’avez pas lu mon texte. Vous avez raté une bonne occasion de vous taire.

————————-

Luigi Raineri, personne n’a le droit de prendre une décision sur le sort d’une vie qui ne lui appartient pas sauf lorsqu’il s’agit de cas exceptionnels.

Un enfant ne vit pas car il naît mais il naît car il vit déjà avant le jour de sa naissance.

Les camps de concentration allemands furent légaux. L’esclavage et la ségrégation raciale également. Maintenant c’est le cas de l’avortement. Si je vivais en Allemagne nazie il y a quelques dizaines d’années j’aurais également l’occasion d’entendre des absurdités sur le bien de ces crimes contre l’humanité.

————————-

Jeanine Fouarge, vous n’avez pas lu avec attention. J’ai consacré quelques lignes sur le cas du viol pour conclure que vu le danger pour la santé mentale de la femme violée, sacrifier la vie de l’enfant est parfois une nécessité.

————————-

Je termine de débattre. Les arguments des „pro-choix” je les connais tous par cœur. Si vous êtes intéressés sur mon point de vue, Google, Pawel Helinski avortement et vous y trouverez des analyses détaillées. Bonne après-midi à tous. + une émoticône avec une main levée pour saluer et dire au revoir à ceux qui ont eu l’occasion de lire mon commentaire.

————————-

Cette page applique la censure afin que le citoyen ne puisse pas s’exprimer librement. + trois émoticônes „Je n’aime pas”.

J’ai gardé une copie d’écran de deux de mes commentaires et une copie écrite de tous les autres pour republier tout cela ailleurs. Le MR ne respecte même pas la liberté d’expression de ses propres membres.

Le dernier commentaire ne fut pas supprimé. Il figure toujours sur la page Facebook du Mouvement Réformateur. Il risque néanmoins d’être censuré.

Voilà à quoi ressemble en gros la liberté d’expression au sein du MR… Ce n’est d’ailleurs pas mieux dans d’autres partis politiques belges. Aujourd’hui ce sont les pro-life qui ne peuvent pas dire et écrire ce qu’ils pensent. Un jour ce sera peut-être vous qui ne pourrez plus vous exprimer librement? La dictature de la pensée unique approche à grands pas.

Lien vers ma page Facebook : https://www.facebook.com/helinski/
Lien vers ma page Twitter : https://twitter.com/Pawel_Helinski
Lien vers mes articles publiés sur Pressmania : http://pressmania.pl/author/pawel-helinski/
Page Internet en construction : http://www.helinski.info/
Adresse e-mail : kontakt@helinski.info