Aujourd’hui je me suis occupé d’examiner la propagande anti-polonaise disponible sur Internet, notamment sur YouTube. Je remarque une belle surprise dans les commentaires : les gens sont beaucoup plus intelligents que je ne le pensais. Félicitations chers amis! La plupart des commentaires sont clairs : il s’agit d’une pure propagande. Comme par hasard, les journalistes menant une guerre de l’information envers la Pologne ne montrent qu’un seul revers de la médaille. La population se réveille et commence enfin à se poser des questions.

L’Union européenne, l’opposition soutenue entre autres par des fonds provenant de l’étranger, la presse en grande partie aux mains allemandes ou „Gazeta Wyborcza” – le journal quotidien du frère du bourreau communiste Stefan Michnik, Adam Michnik, le rédacteur en chef – les anciens membres des services de répression envers les citoyens – notamment les membres des services secrets ainsi que les criminels du pouvoir communiste en place, sans oublier leurs familles qui profitent encore aujourd’hui de nombreux avantages – et les personnalités clés des anciens gouvernement corrompus n’arriveront pas à réaliser un coup d’état. Les Polonais ont choisi un gouvernement qui a nettement plus de courage que le précédent en ce qui concerne la défense des intérêts du pays. Ils le rechoisiront probablement aux prochaines élections.

Quant aux subsides européens qui servent souvent d’arguments dans ce conflit, ils ont un prix comme l’a fait remarquer ouvertement l’ancien Président français François Hollande en manquant totalement de respect envers la Première ministre polonaise Beata Szydło lors d’un sommet à Malte durant cette année : le silence. A long terme la Pologne sera perdante vu son accord envers des directives nocives envers les intérêts du pays. Il est extrêmement rare de distribuer des cadeaux en politique internationale. Non à l’occupant invisible! Emmanuel Macron, la marionnette de la grande finance et des multinationales françaises, et Angela Merkel devraient s’occuper de leurs propres problèmes. J’aime l’Europe. Néanmoins, je distingue l’amour et un partenariat de la prostitution.

Vu les problèmes juridiques rencontrés sur les marchés occidentaux par les entreprises polonaises, le protectionnisme ainsi que la future directive européenne mettant un terme à la libre circulation des services, le gouvernement polonais devrait faire appel à des représailles envers les capitaux provenant des pays ne nous respectant pas. OK… Renvoyez-nous nos travailleurs détachés, mais laissez-nous nationaliser vos banques! Au lieu de s’en prendre aux petites et moyennes entreprises polonaises, le Ministère des finances devrait avoir le courage de s’attaquer par exemple aux supermarchés français ayant détruit le commerce aux mains des Polonais. La méthode est simple : des contrôles fiscaux répétés suivis d’amendes administratives permettraient à des entrepreneurs polonais ou à l’état de les racheter pour 1 złoty ou 1 euro symbolique. Malheureusement les autorités polonaises manquent d’expérience. Il nous manque un vrai „Chef d’Etat” qui serait capable de gérer le pays d’une manière optimale tout en le défendant correctement sur la scène internationale.

Un projet commun stable et durable ne se construit qu’en prenant en compte l’avis de tous les membres de l’organisation en question. La Pologne devrait avoir nettement plus à dire sur le plan européen et les traîtres ayant construit un gazoduc sous la mer Baltique avec les Russes devraient se taire au lieu de parler de „solidarité européenne”. Le problème de la question polonaise n’est pas un manque de démocratie. Il s’agit plutôt d’intérêts divergents avec ceux qui souhaiteraient imposer leur volonté à tout notre continent.

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations à ce sujet, je vous invite à lire mes publications précédentes. Elles se trouvent toutes sur ma page Facebook ainsi que sur le site Pressmania :

https://www.facebook.com/helinski/
http://pressmania.pl/author/pawel-helinski/

Vous pouvez également m’écrire si vous avez des questions : kontakt@helinski.info

P.S. : Vu le contenu diffamatoire de tous ces articles et de toutes ces vidéos, je ne me gêne pas pour montrer une image forte qui reflète très bien ce que je pense de l’actuel projet européen. L’Union européenne est condamnée à disparaître de la carte du monde comme ce fut le cas auparavant en ce qui concerne l’Union soviétique. Ce projet a pris une très mauvaise direction. Les électeurs l’ont remarqué et en ont marre comme le prouvent le soutien des Français envers Jean-Luc Mélenchon ou Marine Le Pen ainsi que le score du parti „Alternative für Deutschland” aux dernières élections législatives allemandes. Si certains se permettent de cracher sur la Pologne, je ne vois pas où est le mal de montrer à quoi finira par ressembler ce qui semble être leur drapeau.